Louis De Funès : L’intégrale en DVD

Contrairement à de nombreux acteurs, Louis De Funès est devenu un acteur incontournable et populaire à l’âge de 50 ans. Il débute 30 ans plus tôt, d’abord comme figurant, puis comme second rôle. Se hissant lentement mais surement au sommet de l’affiche pour ne plus le quitter. Lire la suite

Batman : La Chronologie des albums

Il fut un temps où je rédigeais pour Wikipédia. Des articles sur la culture geek comme Batman… Puis, lassé par les règles de la communauté, j’ai bossé sur le Fandom français de Batman où j’ai créé toute une architecture et de nombreux articles. Mais là aussi des (nouvelles) règles viennent de casser mon petit délire. Fusion et acquisitions Bref. Je me dis qu’au final, rien de tel que mon propre site pour verrouiller ma « vision » du truc. Lire la suite

Spirou, l’orphelin au nombreux pères

Spirou est un personnage de bande-dessinée dont la paternité est multiple. Au point qu’aujourd’hui, une collection permet à divers auteur de proposer leur Spirou. Mais c’est bien plus qu’un prétexte pour écrire une histoire quelconque en utilisant un personnage populaire. Il y a un je-ne-sais-quoi derrière le personnage de Spirou à la fois universel et particulier qui fait que quelque soit l’auteur qui l’anime, c’est toujours Spirou qui détiens la maîtrise de sa propre destinée. Lire la suite

Neuroscience et dialectique transcendantale

C’est autour d’un caniveau, vomis d’incertitude que le chef de la secte de la petite cuillère récitât son mantra, emberlificoté de sangsue au sang chaud. Décidé à courber l’échine face à l’adversité rédhibitoire d’une biture improviste et parfumée d’interdit, il s’avance vers ses partisans et entonne avec étonnement un chant révolutionnaire avant de se trancher la gorge.

Avez-vous tout compris ? Peu importe. Tant que les mots vous portent. Car les mots ne sont pas fait que de sens, ils sont aussi fait comme des rats, de conscience mais aussi de son, de science, de soupçons, de suçons, de susurrement et surtout de chuchotement. On les entends comme une musique même lorsqu’on les lits et activent dans notre cerveau des neurones au hasard, quoique non… car le hasard n’existe pas.

Lire la suite

Et pendant que le monde politique s’écroule…

Il était une fois, dans le monde étrange des Bisounours… Oh et puis, y’en a marre d’entendre cette expression à tour de bras ! Ressentir, croire, espérer en un monde meilleur n’est pas forcément une tare ! Il était plutôt une fois dans un monde désespéré… Ah non… ça ne va pas non plus.

Pendant que je cherche une introduction digne de ce nom à ce nouvel article, 25 personnes sont mortes suite à de mauvaises décisions politiques prises à cause de la corruption dans les 50 kilomètres qui entourent mon habitation. Et oui ! La corruption tue… Comme tout d’ailleurs, car au fond nous sommes tous amenés à perdre la vie. Et, dans ce monde en quête de non sens, il est aisé d’expliquer l’inexplicable mort par des faits plus ou moins associables sans pour autant qu’ils soient réellement pertinents. Car au fond, ce qui compte, c’est l’émotion que nous procurent ces explications, ce sentiment que tout est résolu, en bout de course. Là où il n’y a rien d’autre à faire que de se morfondre. Là où il n’y a rien d’autre à expliquer.

Lire la suite

Le sexe coincé dans une boîte de Pétri

« Quand l’amour est une cage et le sexe un petit oiseau, il ne faut pas s’étonner de trouver que notre semblant de bonheur est parfois un peu trop court. » (Aristide Bruant, 1869)

C’était un mardi. Pourtant nous sommes dimanche. D’après une enquête de l’industrie de pétrochimie de Vladivostok dans le Wisconsin, le dimanche est le jour préféré des vieux couples pour faire l’amour. Enfin, ceux qui peuvent encore se le permettre. Ceux qui n’ont pas encore subi la crise des subprimes ou succombé aux conséquences de l’austérité imposée par l’Europe de Kadhafi. Mais, c’était un mardi. Ce couple avait décidé de transiger avec les tristes statistiques et de faire une sieste crapuleuse, comme on l’appelle par chez eux. Déjà ! Comme si faire une sieste agrémentée de coït pouvait être un crime !

Lire la suite

Batverse : visite guidée des versions françaises

Batman a été créé en 1939 par Bill Finger et Bob Kane aux Etats-Unis. Au cours des décennies, les différents récits de Batman ont été traduits en français par différents éditeurs. A la fin des années 1980, l’éditeur Comics USA propose des albums d’une qualité supérieure à tout ce qui avait été produit jusqu’alors. Ces éditions se feront en marge de la Batmania provoquée par le premier film de Tim Burton sortis en 1989.

Par la suite, d’autres éditeurs reprennent le flambeau : Semic, Soleil ou encore Panini mais c’est vraiment en 2012 que Batman trouve un éditeur digne de ce nom : Urban Comics, filiale de Dargaud (Média Participations). Une nouvelle étape est franchie. Les albums sont accompagnés de contenus rédactionnels resituant le contexte dans lequel les récits ont été produits. Ainsi, le lecteur lambda peut s’y retrouver dans l’univers complexe de DC Comics.

Lire la suite

Les Surdoués low cost

Une fois de plus, nous nous étions retrouvés dans une impasse sans précédent. Un de ces moments pas forcément rare où on ne sait donc ni avancer, ni reculer. Dans cette société mutagène, certains tentaient de dénouer les fils entre la raison et la déraison. Et, au cœur de tout ça : l’improbable intellect qui réclamait à corps et à cris une nouvelle reconnaissance.

Ainsi naquit HP, le Haut Potentiel. Celui-là même qui se situe au-delà des autres car il est Haut mais sans pour autant user de son pouvoir car il est Potentiel. Ce qui revient à dire qu’il est tout à fait envisageable qu’il reste un imbécile toute sa vie parce qu’il n’aura pas l’opportunité d’user de sa potentialité.

Lire la suite

Confucius avait raison

De bergère à berger, je peux aujourd’hui vous l’avouer : Confucius avait raison. Pourtant confit de confusion, il avait longuement hésité à le faire savoir mais, par peur de représailles, il a capitulé et s’est mis à décrire l’ordinaire avec subtilité.

Et oui, je suis une bergère mais je n’ai ni dieu, ni Michel et encore moins d’archange Gabriel pour protéger le cul de mes arrières grands-parents. Pourtant, Confucius l’avait dit et presque prédit mais, à bien y réfléchir, lui ou un autre, le résultat aurait été le même et de toute façon, c’était tout de même à la portée de n’importe quel philosophe de comptoir ou de file de supermarché. N’importe qui aurait pu tirer de pareilles conclusions.

Lire la suite

Show Runner : les maîtres d’oeuvre des séries télé

Cela fait plus de 20 ans que je suis fan de séries télé. Avec mon frères, à l’époque du VHS, on les enregistrait sur des cassettes. Aujourd’hui, on en collectionne les coffrets. Et comme on est un peu archivistes dans l’âme, on liste ces différents médias. On les classe. On les range. Par acteur, par personnage, par date de création, par scénariste… dans des tableaux excel, dans des logiciels pour collectionneurs… avec des bande-dessinées, des films, des figurines…

Quand il s’agit de bande dessinées ou de films, c’est facile : il y a un dessinateur principal ou un réalisateur. Pour les séries, ça a toujours été plus compliqué. Déjà, les épisodes  sont réalisés par des auteurs différents. Difficile de trouver un référent pour l’ensemble d’une saison. A l’époque, on mettait sur le même niveau que réalisateur ou dessinateur, le terme de « producteur exécutif ». C’est du moins comme ainsiqu’apparaissaient Chris Carter ou David Lynch. Mais le terme ne semblait pas signifier la même chose dans toutes ces œuvres de fictions télévisuelles.

Lire la suite