Batverse : visite guidée des versions françaises

Batman a été créé en 1939 par Bill Finger et Bob Kane aux Etats-Unis. Au cours des décennies, les différents récits de Batman ont été traduits en français par différents éditeurs. A la fin des années 1980, l’éditeur Comics USA propose des albums d’une qualité supérieure à tout ce qui avait été produit jusqu’alors. Ces éditions se feront en marge de la Batmania provoquée par le premier film de Tim Burton sortis en 1989.

Par la suite, d’autres éditeurs reprennent le flambeau : Semic, Soleil ou encore Panini mais c’est vraiment en 2012 que Batman trouve un éditeur digne de ce nom : Urban Comics, filiale de Dargaud (Média Participations). Une nouvelle étape est franchie. Les albums sont accompagnés de contenus rédactionnels resituant le contexte dans lequel les récits ont été produits. Ainsi, le lecteur lambda peut s’y retrouver dans l’univers complexe de DC Comics.

Lire la suite

Les Surdoués low cost

Une fois de plus, nous nous étions retrouvés dans une impasse sans précédent. Un de ces moments pas forcément rare où on ne sait donc ni avancer, ni reculer. Dans cette société mutagène, certains tentaient de dénouer les fils entre la raison et la déraison. Et, au cœur de tout ça : l’improbable intellect qui réclamait à corps et à cris une nouvelle reconnaissance.

Ainsi naquit HP, le Haut Potentiel. Celui-là même qui se situe au-delà des autres car il est Haut mais sans pour autant user de son pouvoir car il est Potentiel. Ce qui revient à dire qu’il est tout à fait envisageable qu’il reste un imbécile toute sa vie parce qu’il n’aura pas l’opportunité d’user de sa potentialité.

Lire la suite

Confucius avait raison

De bergère à berger, je peux aujourd’hui vous l’avouer : Confucius avait raison. Pourtant confit de confusion, il avait longuement hésité à le faire savoir mais, par peur de représailles, il a capitulé et s’est mis à décrire l’ordinaire avec subtilité.

Et oui, je suis une bergère mais je n’ai ni dieu, ni Michel et encore moins d’archange Gabriel pour protéger le cul de mes arrières grands-parents. Pourtant, Confucius l’avait dit et presque prédit mais, à bien y réfléchir, lui ou un autre, le résultat aurait été le même et de toute façon, c’était tout de même à la portée de n’importe quel philosophe de comptoir ou de file de supermarché. N’importe qui aurait pu tirer de pareilles conclusions.

Lire la suite

Show Runner : les maîtres d’oeuvre des séries télé

Cela fait plus de 20 ans que je suis fan de séries télé. Avec mon frères, à l’époque du VHS, on les enregistrait sur des cassettes. Aujourd’hui, on en collectionne les coffrets. Et comme on est un peu archivistes dans l’âme, on liste ces différents médias. On les classe. On les range. Par acteur, par personnage, par date de création, par scénariste… dans des tableaux excel, dans des logiciels pour collectionneurs… avec des bande-dessinées, des films, des figurines…

Quand il s’agit de bande dessinées ou de films, c’est facile : il y a un dessinateur principal ou un réalisateur. Pour les séries, ça a toujours été plus compliqué. Déjà, les épisodes  sont réalisés par des auteurs différents. Difficile de trouver un référent pour l’ensemble d’une saison. A l’époque, on mettait sur le même niveau que réalisateur ou dessinateur, le terme de « producteur exécutif ». C’est du moins comme ainsiqu’apparaissaient Chris Carter ou David Lynch. Mais le terme ne semblait pas signifier la même chose dans toutes ces œuvres de fictions télévisuelles.

Lire la suite